Allez, avant le Brexit un dernier avant-goût du Xmas shopping in London…

À London, comme ça, d’un coup d’un seul, et rien d’autre à raconter peut-être ? Ben si Londres, n’est pas que la ville qui abrite Buckingham Palace ou le Quai 9 ¾ dans une gare, il y a un tas de choses à y vivre. Mais attendons encore un peu que la £ soit encore plus dévaluée pour que cela en vaille vraiment la place. En attendant, vous reprendrez bien un peu de thé ?

Noël et ses traditions ou ses clichés, c’est selon que l’on aime ou pas ces machins. Il faut dire qu’avec le temps, le nombre de couillonnades a tendance à enfler plus vite que la crinière de Trump par grand vent. Cela va du pull moche de Noël aux bûches qui n’ont plus rien d’une bûche en passant par les lazers de façade, si, c’est vrai, ça existe, je l’ai encore vu ce matin au télé-achat, et toc !

La féérie des fêtes de fin d’année se fait aussi sur fond de polémique (Victor), il est de bon ton de reprocher à ceux qui n’utilisent pas le mot Noël d’être des poules mouillées, et à ceux qui l’utilisent d’être d’horribles ringards sourds à l’évolution de notre monde qui ne tiennent pas compte des sensibilités existantes ou inventées des uns et des autres… Alors que cette période est censée être avant tout un moment de paix pour les humains de bonne volonté.

En parlant de thé, c’est une tradition, les grands négociants en thé de cette partie-ci de la planète se font un malin plaisir chaque année de nous sortir un mélange « à la russe », à base de thé noir, d’épices et d’un tas de petits secrets bien agréables. Ajoutons-y quelques biscuits, une théière fumante, un chat énorme endormi sur la courte pointe au bout du sofa, une gouvernante rondouillarde en uniforme et charlotte sur la tête et nous sommes bons pour le troisième épisode de Mary Popins au minimum. C’est vrai, si la Grande-Bretagne ne brille pas vraiment par ses traditions gastronomiques dans l’inconscient collectif planétaire, la notion de tea-time durant les célébrations de fin d’année dans l’île fait partie des incontournables.

Cette année la maison Whittard créée à Chelsea en 1886, propose un duo.

D’une part un thé noir aux éclats de caramel et aux paillettes d’or. Je vous rassure, l’argent n’a pas d’odeur et l’or pas de goût, c’est juste pour faire joli. Le mélange proposé est assez marqué par les épices, clou de girofle et cannelle si je ne me trompe, les éclats de caramel rendent l’ensemble très doux et destiné surtout à un public d’ados prépubères ou de vieilles dames dignes d’un don pour des œuvres caritatives très chics. Qui dit thé à la british, dit aussi Xmas Pudding.

La seconde partie du duo est une belle boite de biscuits pur beurre, bien meilleurs que la pâtisserie traditionnelle dont on ne se fait quitte qu’une fois la boîte terminée, impossible de s’arrêter avant tant ils sont savoureux.

Bref, si vous avez des envies de revivre « à nous les petites anglaises » en mode hivernal, c’est LE cadeau qu’il vous faut impérativement.


 

biscuits ‘Christmas Pudding, all butter biscuits’: 9,99 €
glitter tea : 9,95€

Plus de produits, plus d’informations sur www.whittard.co.uk/‎

Recent Posts

Leave a Comment

0