C’est une belle histoire de famille que je m’en vais vous relater aujourd’hui.

 

Une histoire récente qui commence il y a longtemps. Ben oui, parce que rien n’arrive par hasard, rien ne tombe du ciel juste parce qu’on l’a rêvé. Pourtant, parfois, quand on rêve quelque chose très fort, cela se réalise. Un restaurant c’est souvent un rêve, parfois un cauchemar, mais pas dans le cas qui nous occupe aujourd’hui.

C’est l’histoire d’un homme qui a ouvert il y a bien longtemps un restaurant à Gilly. Il est sicilien, et depuis longtemps, on sait que les familles sont des clans et que tout le monde travaille ensemble. Avec le temps, Vincenzo, le beau-fils, a eu envie d’un autre endroit. Giulia, la petite fille a donné son nom au nouveau restaurant. Vincenzo à fait monter son père, Calogero, depuis son île pour qu’il s’occupe du pain et des desserts. Les deux grands-pères, le beau-fils, une histoire d’hommes du sud enracinés à côté de Charleroi.

Bien entendu, pour que l’histoire soit amusante, ils se sont offert un écrin sur mesures pour en faire un lieu de bonheurs. Priorité à la lumière du jour grâce de grandes baies vitrées, le son est parfaitement maîtrisé, ce qui n’est pas assez souvent le cas aujourd’hui. Tout a été pensé dans les moindres détails, le plafond a plusieurs niveaux pour casser les sons, la climatisation et le chauffage parfaitement intégrés, une terrasse bien orientée pour les beaux-jours, bref, c’est nickel. Mais, vous le savez, personne ne va au restaurant pour manger les tentures.

Dès la première visite on y est accueilli comme un habitué, on se sent adopté. Les siciliens professent un sens du partage exceptionnel que l’on perçoit très vite dans l’assiette grâce à une cuisine aux saveurs authentiques et généreuses. Impossible de s’y tromper, ici, tout est fait maison, même le pain, on ne triche ni avec les produits, ni avec les provenances, encore moins avec les recettes. Un mot d’ordre : la sincérité. Une règle absolue : que cela soit savoureux !

La carte est plutôt orientée vers une belle cuisine de la méditerranée. Le chef, Patrick Honku, a roulé sa bosse dans quelques belles maisons avant de rejoindre « la famigghia » et il mêle ici le fruit de ses expériences aux fondamentaux de la tradition insulaire. Le résultat est taraziboumant ! La carte des desserts n’est pas en reste, on viendra vite de loin pour les cannoli de Calogéro c’est certain.

 

La carte des vins progressera encore mais on trouve déjà de jolis flacons en provenance de toutes les régions de la péninsule. J’aime l’idée du vin maison, un Montepulciano d’Abruzzo, proposé au verre ou en magnum.

Comptez un petit 50€ pour un repas complet, c’est fort raisonnable pour le plaisir ressenti. N’oubliez pas de parler plus bas, car on pourrait bien nous entendre…

Villa Giulia Ristorante

Rue du Wainage 231

6220 Lambusart

Tél : 071 48 80 53

www.facebook.com/villagiulialambusart

Recent Posts
Showing 2 comments
  • Francesca
    Répondre

    Un très bon restaurant de fine cuisine italienne, près de chez moi…un réel plaisir pour les papilles.

  • Swolfs Marie-Thérèse
    Répondre

    C’est effectivement un endroit intéressant et à découvrir

Leave a Comment

0