Il y a quelques années, je suis parti en voyage avec mes parents. Le voyage d’une vie, un road-trip d’une semaine pour les emmener passer quelques semaines au soleil. Dans mes étapes, j’avais décidé de m’arrêter à Cognac. Mes parents étaient restaurateurs et connaissaient un peu le coin. Je leur ai fait découvrir le « Glamping » en bord de Charente, au Quai des Pontis. Mes parents avaient à l’époque 75 et 71 ans. C’était plutôt cocasse et fort agréable.

Dans le soleil couchant de la fin de journée nous nous sommes dirigés vers un restaurant en bord d’eau. Et là, nous avons commandé des Fines à l’eau. Les yeux ébahis de la serveuse nous ont fait comprendre que nous venions d’une autre planète, d’un autre siècle aussi.

Depuis le temps est passé, de l’eau a coulé dans la Charente et il y a peu j’ai entendu parler d’un cocktail qui revenait en force. Moins sucré que ceux à la mode, moins alcoolisé aussi, une approche différente et rafraîchissante du Cognac.

Devinez de quoi il s’agit ? Vous avez gagné si vous pensiez « Fine à l’eau ». A l’occasion, essayez, vous m’en direz les nouvelles.

Cognac c’est une légende, des entrepôts noircis par un champignon, un brandy français réputé dans le monde entier. Sanctifié en Asie, glorifié par les rappeurs U.S., et un peu moins en vogue par chez nous.

Pourtant, il y a tant de choses à dire, à découvrir autour de cet alcool de vin que c’est un peu bête de se limiter à l’idée que c’est la boisson fétiche de notre tonton scandaleux dans son club de vieux schnocks.

Le Cognac sait se faire subtil ou brutal selon les besoins et les envies. Il s’apprécie jeune et vieux, intense et tout en dentelle. Il est multiple. A nous de le redécouvrir tranquillement, à la maison, avec un bon bouquin, un cigare, des amis qui ne reprendront pas la route ensuite.

Il se plait même bien à table, en travaillant sa température, entre autres.

J’ai eu l’occasion de déguster un jour un foie-gras poêlé accompagné d’un Cognac sortant d’un surgélateur puissant. L’alcool était crémeux et explosait littéralement au palais a postériori. C’est une des plus belles combinaisons qu’il m’ait été donné de tester.

Recent Posts

Leave a Comment

0