dans Les spiritueux

La Wallonie de la bière, vous connaissez déjà, vous pouvez vous y promener en long, large et travers allègrement, et encore mieux depuis que le GR Trappistes est ouvert. La Wallonie des vins existe, la route est créée, il vous reste à découvrir la Wallonie des spiritueux.

 

Nous entretenons un étrange rapport à nos alcools traditionnels nous Wallons. Le traditionnel pékèt des fêtes populaires, qu’il s’agisse des « wallos » ou du 15 août en Outre-Meuse, pour ne citer que celles-là, provient pour la majorité des cas, directement du nord du pays. Le Wallon n’est pas raciste, même pas régionaliste, encore moins extrémiste lorsqu’il s’agit de boire un coup c’est une évidence.

Pourtant, il y a un peu partout dans la région des distillateurs de très grand talent qui s’illustrent sur la scène internationale sans jamais avoir à rougir de la comparaison. Il y a, une fois encore, un talent réel, une excellence, une WalloonTouch pourrait-on écrire. Comme pour les vignobles ou les brasseries, il ne s’agit pas d’un inventaire exhaustif, de nombreuses entreprises ne sont pas à même de recevoir des visiteurs, même sur rendez-vous. Ce n’est pas juste une question de volonté, mais bien, le plus souvent de capacité. D’autant plus que dans les distilleries, il y a un aspect « sécurité » des visiteurs qui entre en ligne, et pas seulement au niveau des dégustations.  De la Distillerie de Biercée dans le Hainaut, au Belgian Owl de Feixhe le Haut Clocher en passant par Arel Maitrank en province du Luxembourg, il y a de quoi se faire plaisir. Il manque quelques références mais je suis prêt à parier que dans les prochaines éditions de la carte, ces entreprises devraient se trouver à coup sûr !

Dernier détail, mais qui n’est pas sans importance ; avant de vous lancer sur ces routes, choisissez votre Bob, il serait idiot de gâcher votre plaisir lors des dégustations et la vie des autres a cause d’un oubli aussi basique.

 

Quelques ouvrages de référence :

  • La Wallonie des bières a ses chantres ; entre Michel Verlinden (Bières d’Artisans en Wallonie publié chez Racine 29,95€)  et le nouvel ouvrage co-signé par Thomas Costenoble et Jean-Luc Bodeux qui dresse un inventaire complet, à l’heure de la parution le 10 octobre 2017, des 110 brasseries de Wallonie en deux tomes bien illustrés (33€ le tome chez Weyrich)
  • Au niveau des vins il y a Vins d’Artisans en Wallonie (Marc Vanhel, Aurélie Degoul chez Racine 29,95€) ou Vignobles de Sambre et Meuse, 12 siècles d’Histoire par Guy Durieux et Marc Vanhel (25€ et plus d’infos sur www.marcvanel.be)
  • Et puis, il y aussi le magnifique « Les Trappistes, bières de tradition »  (encore chez Racine 29,95€) et le non moins superbe Bières d’Abbaye signé par Jef Van Den Steen, une véritable référence, pour 49,99€ (Racine)

 

Une fois que vous aurez lu tout cela, la Wallonie liquide n’aura pratiquement plus de secrets pour vous. Oups, j’allais oublier que Michel Verlinden cosigne, toujours chez Racine (29,95€), un « Spiritueux et apéritifs d’artisans en Belgique » où il est question de quelques une des distilleries et liquoristeries wallonne. Maintenant, je n’ai plus rien oublié, à vous de lire et de déguster.

Articles recommandés

Laisser un commentaire

0