Quand un endroit reprend vie, on applaudit à deux mains, et si en plus c’est bon, alors on est content. C’est le cas de ma visite du jour.

Quand Costas, le plus Grec des Grecs que je connaisse, une gueule de pirate aux yeux bleus qui n’a rien à envier à l’Anthony Quinn des Canons de Navarone, un sourire canaille vissé au coin des lèvres, sans cesse en mouvement et du genre à balancer la moitié d’un magasin d’assiettes au sol le jour du baptême de son petit-fils, m’a annoncé qu’il allait reprendre un restaurant belge, je me suis posé des questions.

 

Ben oui, chez lui, tout est grec, je soupçonne même les ampoules des luminaires de venir de là-bas, à sa carte il y a de la poire belle Hélène, et, en plus, il met en avant toute la région, pas que son pays, il a même un appeau d’Ephèse dans le décor, c’est dire s’il est méditerranéen avant tout. Et voilà que mon gars reprend un endroit qui a connu mille vies au moins, et le belgicise à fond les manettes. La déco joue les fresques remplies de visages d’artistes de chez nous tous bien connus, lors de mon passage il y avait même Guillermo G., un humoriste belge qui déboule partout en France et qui garde les pieds sur terre dans sa ville natale. Voilà donc un lieu qui porte bien son nom.

 

En salle, les tables s’alignent bien gentiment, sous des luminaires modernes, la déco la joue simple, une toile cirée vichy, des carrés de papier blanc par-dessus et basta cosi comme on dit du côté du Pirée. La carte se la joue locale sans en faire des couches et des couches. J’ai mangé une croquette au jambon d’Ardenne en entrée et en plat un vol-au-vent, recette qui n’a rien de belge à la base mais qui est devenue au fil des ans un de nos étendards. A part le feuilleté en lui-même qui était assez moyen, la poule était fort bien travaillée. Les frites étaient dignes, et accompagnées des sauces « ketjes » de Bruxelles. En dessert une glace au cuberdon de bonne facture et un tiramisu au speculoos qui tient bien la route.

 

La carte des vins va encore évoluer pour faire la part plus belle aux vins de chez nous, bulles comprises. Par contre au niveau bière, là, il y a quelques pépites, dont les bières de la Brasserie Saint-Jean de Nivelles ; la blonde vaut largement l’arrêt sur image.

 

Bref, rendez-vous est pris pour que l’on se retrouve chez les artistes vachement vite et que l’on se fasse une petite fête tous ensemble.

Le Rendez-vous des Artistes

Rue Dejoncker 24

1060 Bruxelles

Tél : 02/537 32 82

Recent Posts

Leave a Comment

0