dans Le vin

Indéniablement la Belgique, et plus particulièrement la Wallonie, se profile depuis quelques années comme un pays de bulles de belle qualité. L’offre commence à devenir suffisante en qualité et en quantité pour que les grandes enseignes de la distribution s’ouvrent doucement. Le choix ultime se fera à notre niveau, serons-nous clients de ces productions proches de chez nous ? Je crois, honnêtement, que oui.

Le phénomène ne fait que s’amplifier d’année en année, de plus en plus de gens s’y mettent, les nouveaux domaines apparaissent comme des champignons après une pluie d’automne et tous, ou presque, se dirigent vers l’effervescence. Il faut écrire aussi que c’est une très bonne solution pour tenter de palier raisonnablement aux aléas climatiques de nos latitudes, parce que bon, même s’il y a un réchauffement climatique, il n’est pas encore suffisant pour faire de nos régions une zone qui pourrait concurrencer ce qui se fait de mieux un rien plus au Sud.

En attendant que la mer monte, ne boudez pas votre plaisir et découvrez les bulles de chez nous, cela vaut vraiment le coup.

Quelques bulles belges… 

Cuvée Le Noble

Brut, Belgique

16,8 € – CARREFOUR

Pour une belle surprise c’est une belle surprise. Cette bulle à base d’un cépage interspécifique très présent sous nos latitudes est presque une révélation. La robe très légèrement rosée n’est pas sans rappeler les cuvées œil de perdrix. Le nez assez floral joue la proximité avec certains vins italiens bien connus. Quant à la bouche ne soyez pas décontenancé par sa trame iodée, c’est ce qui lui donne toute sa longueur. 16/20

img_2100-600x4501x

Cuvée Ruffus, Domaine des Agaises

Chardonnay, brut, Belgique

18 € – www.ruffus.be

Qu’est–ce que je pourrais vous dire qui n’aurait encore jamais été dit à propos du Ruffus ? La bulle la mieux réussie du Royaume définitivement et surtout la mieux commercialisée depuis longtemps. L’énergie mise par la famille Leroy et ses associés est tout bonnement extraordinaire. Mais le travail paie, dans ce cas-ci, c’est une évidence. 18/20

ruffus

L’Inattendu de Nonno, Domaine de la Bouhouille

Schuyler, brut nature, Belgique

18 € – En vente via 0498 21 88 08

C’est un beau roman, c’est une belle histoire. Un grand-père qui offre quelques pieds de vigne à son petit-fils sans vraiment beaucoup d’explications. C’est aussi l’histoire d’une femme qui n’aime que les bulles. Et donc, son mari ne lui sert que des bulles.

Et le bel Amour fait aussi de bons vins. Superbe avec sa robe œil de perdrix pour un moment de bonheur. 17/20

l-innatendu

Brut de noirs, Château de Bioul

Crémant de Wallonie, Belgique

23,5 € – www.chateaudebioul.be – 071 79 99 43

Bioul est un des fleurons de la viticulture wallonne et lorsque la propriété se lance dans l’élaboration de vins effervescents, c’est évidemment toujours avec succès. Une cuvée exceptionnelle obtenue à partir d’un tri rigoureux et vieilli 2x plus longtemps que les autres cuvées du domaine, càd pendant 18 mois. C’est superbe de floral au nez, la bouche est fruitée, bien équilibrée. Franchement, il serait idiot de ne pas découvrir un vin de ce niveau. 17/20

bioul

Entre-Deux-Monts

Méthode traditionnelle, brut, Belgique

17,2 € – www.migsworldwines.be

Certes la Wallonie domine clairement le marché des effervescents aujourd’hui en Belgique. Ce n’est pas pour autant qu’il n’y a pas de bonnes choses au Nord. Cette cuvée en est une belle illustration. C’est facile à boire, tranquille, une bonne bulle. 14/20

entre-deux-monts

Cuvée Nell, Domaine du Ry d’Argent

Méthode traditionnelle, Belgique

18,5 € – www.vinspirard.com – 067/77.31.01

Quand le plus dynamique des vignerons wallons rencontre une maison multigénérationnelle ancrée au plus profond du terroir, cela donne une cuvée étonnante en exclusivité pour la Maison Pirard. C’est léger, aérien, en finesse avec un côté croquant, des agrumes entre pomelo et pamplemousse. C’est parfait avec une soirée et des amis. 14/20

nell
Articles recommandés
Showing 2 comments
  • Vincent Lheureux
    Répondre

    Vous en oubliez un, au moins, le « Chant d’Eole »…
    Un blanc de blanc et un rosé… à découvrir…
    Il est incontournable chez nous.

    • Eric Boschman
      Répondre

      Bonjour, j’en ai oublié bien d’autres, il me fallait faire un choix et voilà quoi. Mais je suis certain que dans les prochaines années, avec la maturité des vignes, le Chant d’Eole rivalisera aisément avec les meilleurs wallons. En matière de vin, le temps est un modérateur important. En attendant, amusez-vous bien avec vos bulles, aimez les, surtout si elles sont wallonnes 😉 😉 😉

Laisser un commentaire

0