Il en va des chefs comme du reste de l’univers. Ils ont leurs époques, leurs moments, leur révolution et lorsque l’un d’entre eux est au pinacle de sa forme, en espérant pour nous qu’il le reste longtemps, cela vaut la peine de le souligner.

Je n’ai pas pour habitude de vous entretenir de restaurant inabordable pour le commun des mortels. Malheureusement la plupart d’entre nous est persuadé que les restaurants à forte notoriété sont forcément hors de prix. Et bien justement détrompez-vous, je m’en vais vous l’expliquer de ce doigt.

 

Là où je vous emmène aujourd’hui, il y a déjà un menu à partir de 65€. Je sais que certains d’entre vous pousseront des cris d’orfraies mais franchement croyez-moi ça vaut vraiment la peine. Une telle expérience c’est le genre de truc dont on ne sort pas indemne.

Il faut dire que San est en pleine possession de ses moyens. La maturité du presque quinquagénaire fait plaisir à voir.

L’homme défraie régulièrement les chroniques gastronomiques d’ici et d’ailleurs mais là, on est proche de la clé de voute, de l’ouvrage parfait.

 

Il faut dire que l’on ne va pas que dans un restaurant, on va à la rencontre d’une philosophie et je vous l’assure, le mot n’est pas galvaudé.

Tout est pensé jusqu’au moindre détail, ce que l’on mange bien entendu mais aussi le rapport à la lumière, à l’environnement, même la bande sonore correspond à la réalité d’une journée (d’ailleurs enregistré in vivo et diffusé tel quel, heure par heure).

On ne pourrait pas s’attabler chez lui 3x par semaine non pas pour des questions économiques mais tout simplement parce qu’il y a une telle intensité dans tout ce qui est présenté qu’il faut du temps pour l’assimiler.

 

Je ne vous raconterai pas en détail ce que j’ai mangé car la cuisine de l’air du temps reflète parfaitement son nom. Et en fonction du moment, de l’instant, elle peut varier.

 

Bref vous asseoir chez lui, c’est partir à la découverte d’un des sommets les plus originaux de la Wallonie.

 

Par parenthèse, il est bien regrettable que le tourisme de Wallonie ne le juge pas suffisamment représentatif de notre région pour la représenter un peu partout dans le monde car se passer d’un atout comme lui c’est se priver d’Eden Hazard en coupe du monde.

L’air du temps

Rue de la Croix Monet 2 

5310 Liernu

081 81 30 48

http://airdutemps.be

 

 

Derniers articles

Laisser un commentaire

0