In La bière

Croyez-le ou non, mais en ce moment il ne se passe une semaine sans que je reçoive des échantillons d’une nouvelle bière de Wallonie ou de Bruxelles. C’est une bonne nouvelle l’air de rien. Même si chaque nouvelle bière ne signifie, malheureusement, pas forcément l’ouverture d’une nouvelle brasserie. C’est un peu là que le bât blesse. Il n’y a pas de législation dans notre joli royaume ou dans les régions pour imposer aux créateurs l’indication de la brasserie d’origine.

 

Certes, la bière est avant tout une recette, avec une levure originale, et donc elle pourrait en théorie être élaborée presque n’importe où, comme c’est le cas pour les grandes marques planétaires. Ben quoi ? Vous croyiez encore que votre Stella bue au Brésil était fabriquée à Louvain ? Pour en revenir au renouveau brassicole belge, on ne peut que se féliciter de voir autant de micro-entrepreneurs se lancer dans l’aventure.

 

Plus nombreux seront les produits, plus facilement les bières d’exceptions seront portées haut par le flux, mais aussi, plus nombreux seront les néo-consommateurs. Ce qui signifie une relative stabilité de la consommation nationale, voire, la possible renaissance à terme de brasseries qui vivaient jusque dans les années soixante, point économiques d’importance et de vie dans de nombreuses petites localités.

 

La bière du jour se nomme la Gravos, une blonde de Hesbaye, disponible uniquement dans 4 établissements aux environs de Hannut. Une chouette idée née dans l’esprit de dix amis, propriétaires de 4 restaurants et brasseries. : La Galantine, le Passe-Temps, le P’ti Gaby et Qui ramène Bobonne sont les trois moustiquaires hesbignons à la base de la cuvée. A ma connaissance, c’est relativement unique comme concept. Avis aux collectionneurs et autres mono-maniaques de l’élixir de Gambrinus, il faudra se rendre sur place pour la trouver cette jolie blonde tirant vers le roux, ronde, aux arômes d’agrumes, à la belle amertume en fin de bouche qui titre aux environs de 7°.

 

La Gravos est brassée chez Brasse & Vous à Liège, c’est clairement indiqué sur les bouteilles, pas question pour cette joyeuse bande d’allumés de vous faire prendre vos vessies pour des lanternes, d’autant que, c’est bien connu, la bière fait pisser comme un cheval et vous risqueriez de vous brûler. Ce qui serait fort dommageable.

 

Plus d’infos sur la bande des Gravos et leur bière :

La Galantine, Ch. de Hosdent 3, 4261 Latinne – 019/69 83 95 ou www.gravos.be

Recommended Posts

Leave a Comment

0