dans La bière

Non, non et non, je ne vais pas envisager une chronique vengeresse et footbalistique à propos d’un jeune joueur de l’équipe de France qui nous a tenue en échec il y a quelques jours, loin de moi l’idée, même si cela me soulagerait un peu quand même…

Non, on ne va pas revenir là-dessus, une fois pour toutes nous avons été vaincus par moins bons que nous, mais plus roublards. Et voilà. Je m’en vais, pour laver notre mémoire collective vous entretenir cette semaine d’une tradition locale et bien vivace d’un tout petit coin de Wallonie.

À Huccorgne, petit village situé au confluent de la Mehaigne et de la Burdinale, chaque année a lieu un bien étrange manège. Le 21 juillet, sous la drache nationale ou pas, les habitants de la localité, courent en tous sens dans une immense pâture afin de trouver LA betterave. Oui, je sais, ce n’est pas la saison des betteraves, mais bon, on ne va pas ergoter. D’autant que le « trouveur » deviendra Mayeur du village pour un an, jusqu’à la prochaine fête nationale. Dans le fond, c’est une bonne manière de se trouver un chef, même si c’est juste à titre purement honorifique et folklorique, au moins cela ne coûte presque rien et en cela évite les situations conflictuelles que nous connaîtrons cet automne. La légende locale affirme qu’en des temps plus anciens un veau fut nommé « mayeur » car plus rapide que les autres. Ce qui a donné l’idée au comité des Mayeurs de créer une bière, afin de « dessoiffer » les participants, les amis de ceux-ci et les amis etc, dans les environs du village. C’est bien beau de vouloir produire une bière, mais quand on ne possède pas de brasserie et qu’il n’y en a pas dans le village ou ses environs immédiats il faut avoir des amis.

C’est ainsi que l’aventure a débuté. Le comité des Mayeurs s’en est allé rencontrer Laurent Agache dans sa ferme brasserie de Cazeau à Templeuve. Ensemble, car en Belgique on sait depuis longtemps que l’Union fait la Force, ils mirent au point une recette et en firent une bière pas trop forte, à la grande buvabilité, conçue pour plaire à tous ou presque mais sans faire non plus une bière à l’eau tiède sans âme. C’est ainsi que cette bière spéciale, originale, à l’image des Mayeurs a vu le jour. Attention, ce n’est pas une création marketing de plus dans l’empire du jus de Gambrinus, le comité s’est employé à la travailler de A à Z sous la férule complice du brasseur/ami. Elle se nomme « la crapule », version affectueuse et bien wallonne de l’insulte trop connue.

Elle est sous-titrée « la bière des Vias » (veaux en wallon local), et ils ont bien raison d’en être fier, c’est une véritable bombe de saveurs, toute en finesse et délicatesse, avec une belle touche d’amertume en fin qui la fait durer longtemps mais sans écraser tout le paysage. Bref, une bière d’amis, pas une bière de bobos destinée à être expliquée pendant des heures ; une bière de plaisir, et moi j’aime vraiment bien ça.

 

http://www.lacrapule.be

Par e-mail : crapule.bieredesvias@gmail.com

Par téléphone : +32 486 80 03 87 (Laurent Gérard) 

du jeudi 19 au dimanche 22 juillet 

Fête des veaux à Huccorgne

L’occasion aussi de découvrir la bière, La Crapule

jeudi : Apéro + Souper des Mayeurs 18h
vendredi : Blind-Test 20h + concert Eva Marx
samedi : Brocante dès 7h + soirée dansante 20h
dimanche : Marche 5/10 KM à partir de 7 / concours de pétanque à partir de 11 heures / élection du Mayeur Enfant à 19h / élection du Mayeur 2018 à 20h.

Derniers articles

Laisser un commentaire

0