In Restaurants

Quand on aime on a toujours 20 ans…

Même quand c’est dix ans. Mais dans la conjoncture actuelle, je n’ai pas envie de devenir le Gabriel Matzneff de la gastronomie, donc même s’il s’agit de célébrer les 10 ans de la brasserie en mars prochain, je ne changerai pas mon titre.

Plantée au bord du lac de Genval, cette brasserie taille sa route imperturbablement depuis une décennie sous la férule de Michel Grenier en cuisine.

Le cadre est, je n’hésite pas, époustouflant. Certes ce n’est pas l’Ardenne vallonnée ou les plages de la mer du Nord qui se perdent entre deux brise-lames mais, franchement, c’est beau. Tant la salle que la terrasse sont conçues pour donner l’envie de jeter un œil sur l’eau et son environnement discret. Ce lac avec son jet élevé, ses légendes, ses riverains mystérieux a tout pour se croire dans les environs de Genève, il ne manque que les Alpes en fond de carte postale.

On ne va pas au restaurant que pour le cadre, on y retourne quand le service est agréable. C’est le cas avec une équipe nombreuse, qui travaille vite, précisément, sans bruits, toujours avec le sourire et prends le temps de poser une petite plaisanterie de temps en temps ou d’aider un client plus âgé à se déplacer, bref un vrai service tel qu’il se doit d’être.

On va aussi au restaurant pour manger, c’est quand même l’idée hein. Si vous loupez le banc d’écailler à côté de l’entrée c’est que, soit vous êtes terriblement amoureux soit que vous devez rapidement consulter l’ophtalmologue le plus proche. C’est plus qu’un banc, c’est cap, un roc, et vous connaissez la suite. Vous pouvez aussi ne pas aimer les fruits de mer et préférer une carte plus classique. Pas de problème, le chef met un point d’honneur à présenter une carte qui fait la part belle à quelques classiques de brasserie mais aussi à une jolie palette de créations de saisons.

Lors de mon passage récent, je n’ai pas pu résister à une choucroute qui est parfaitement travaillée. Ma convive de son côté s’est délectée d’une poitrine de faisan Fine Champagne, où la recette classique avait été joliment revisitée. Il me reste un peu de place pour évoquer la carte des vins, classique de bon aloi, nous sommes quand même au cœur d’un BW où le risque n’existe qu’au putting du dix-huitième trou. Trèves de mauvais esprit, la carte est bien achalandée et il y a quelques jolies quilles à des prix très abordables qui méritent l’arrêt.

Dernier point, et non des moindres, on se parque très facilement à proximité si ce n’est directement dans le vaste parking offert à la clientèle.

La Brasserie du Lac

Avenue du Lac 100

1332 Genval

Tél. : 02 652 48 46

www.brasseriedulac.be

Ouvert 7 jours/7

Recent Posts

Leave a Comment

0