Itinéraires gourmands pour agrémenter vos vacances ou un long week-end en Franche-Comté

Nous Belges, sommes tous ou pratiquement tous, amoureux de l’Alsace. Et si nous allons un peu plus au Sud, c’est pour aller glisser doucement le long des pentes enneigées des Alpes ou du Jura, mais nous avons une fâcheuse tendance à oublier cette magnifique région qu’est la Franche-Comté.

Même si nous connaissons et, surtout, mangeons des tonnes et des tonnes de Comté, nous loupons beaucoup d’autres trésors gastronomiques locaux. Alors, au péril de mon foie une fois encore, et en devant changer de ceinture, j’ai visité et collecté quelques adresses qui devraient rendre tout le monde heureux, en été comme hiver et, franchement, qui sont bien moins glissantes que les pentes enneigées…

Edouard Hirsinger, MOF (Meilleur Ouvrier de France)

Rencontrer Monsieur Hirsinger c’est prendre le temps de rencontrer un homme de tradition qui fonce dans la modernité.

3è génération de chocolatiers, fixés au même endroit, en un seul point de vie. L’homme refuse de se multiplier, si on aime on se déplace jusqu’à lui. Et, franchement cela vaut le coup. La gamme de ses réalisations est vaste, certaines pralines ont été créées par le grand-père…

Prenez le temps, visitez le petit musée au sous-sol et n’oubliez pas d’en acheter un peu avant de vous en faire expédier ensuite par la poste. C’est du bonheur à l’état pur.

Adresse :

Chocolaterie Hirsinger

38, Place de la Liberté

39600 Arbois

Tél +33 3 84 66 06 97

https://www.chocolat-hirsinger.com

Où dormir à Arbois ? :

Un must, un accueil hors normes, des chambres coquettes et confortables, en plein cœur de la ville. Il y a un grand jardin, une piscine même. Bref, c’est une jolie étape.

chambres d’hôtes « La Closerie des Capucines »

7, rue de Bourgogne

39600 Arbois
Tél +33 3 9 62 17 70 32

http://www.closerielescapucines.com/

Vous aimez le fromage et vous mourrez d’envie de comprendre ce qu’est un Comté ?

Cela vaut la peine de découvrir et de comprendre. La renaissance de ce fromage particulier où le litre de lait est le plus cher de France et où les agriculteurs sont heureux ? Visitez de la cave d’affinage de Comté du « Fort Saint Antoine » à Saint Antoine.

Réservez bien avant de vous y rendre parce que l’endroit n’est pas toujours ouvert.

Adresse :

Fort Saint-Antoine

25370 Saint-Antoine

Tél. +33 381491434

http://www.comte-petite.com/les-metiers/les-caves-du-fort-st-antoine

Si d’aventure vous ne pouviez pas visiter le Fort, arrêtez-vous à la crèmerie Marcel petite

La responsable de la boutique est d’une compétence hors normes et gentille comme tout.

Adresse :

Marcel Petite

1, Rue Saint Anne

25300 Pontarlier

Tél + 33 3 81 39 09 50

Et si le mystère du fromage vous intrigue, faites donc 5 kilomètres et allez visiter La Fruitière des Lacs à Labergement Sainte-Marie

Une coopérative, mais ils vous expliqueront sur place pourquoi fruitière, où vous pouvez suivre tout le cycle de fabrication et de maturation des fromages.

Vous mangerez plus intelligent en sortant, c’est juré. Prenez un peu de temps dans la boutique parce qu’il s’y vend un tas de produits locaux de très belle qualité, c’est que dans le coin on sait prendre le temps de vivre bien.

Adresse :

La Fruitière des Lacs

Rue derrière chez Saget

25160 Labergement Sainte-Marie

Tél. + 33 3 81 38 12 91

Allez donc vous restaurer et dormir : Au Bon Accueil à Malbuisson (1 étoile Michelin)

J’y ai mangé une truite au bleu comme il y avait longtemps que je n’en avais pas dégustée. C’était juste somptueux, hors normes. Madame en salle, monsieur aux fourneaux et des chambres confortables sans chichis ni ostentation. Bref, un grand morceau de bonheur.

Adresse :

Au Bon Accueil

1, Chemin de la Grande Source

25160 Malbuisson

Tél. + 33 3 81 69 30 58

http://www.le-bon-accueil.fr/fr/hotel-restaurant-pontarlier-site-officiel.php

Et pour manger, et dormir le cas échéant, un restaurant du bout du monde, en montagne…

Et pour manger, et dormir le cas échéant, un restaurant du bout du monde, en montagne, où l’on aurait envie d’entendre les clarines des vaches rythmer le jour qui se lève. Magnifique carte de produits locaux aux saveurs authentiques et pas pour frimer.

Adresse :

Le Tillau

Le mont des Verrières

25300 Verrières de Joux

Tél. + 33 3 81 69 46 72

http://www.letillau.com/

Deux domaines à vous suggérer, dans deux styles radicalement différents.

Domaine De La Pinte (bio-dynamie)

Caveau

8, rue de l’hôtel de Ville

39600 Arbois

Domaine

8, Route de Lyon

39600 Arbois

Tél + 33 3 84 66 06 47

http://www.lapinte.fr/

Non, n’ayez pas peur, les bio-dynamistes sont gentils et tout à fait comme tout le monde. Les gens qui travaillent en suivant cette méthode particulière ont une conscience extrêmement pointue de leur environnement et des dégâts que l’homme peut infliger à la nature.

Ils veulent rééquilibrer les choses et c’est une excellente idée. Les vins sont en général superbement travaillés, au millimètre. Non, ce ne sont pas des vins nature.l.s, pas d’arômes déviants ni turbidité inquiétante.

Les vins du domaine de La Pinte méritent au moins la visite et un petit espace dans votre coffre. On en reparlera quand vous voudrez.

Domaine De Lahaye

45, Impasse Jeanne d’Arc

39210 Nevy sur Seille

Tél. + 33 6 6 80 38 54 06

http://www.domaine-de-lahaye.fr/

Domaine de Lahaye Guillaume Tissot. L’homme est juste hors normes, d’une gentillesse extraordinaire, didactique en diable et sans langue de bois.

Prenez le temps large, pas deux heures ce sera trop court, ce n’est pas le genre de domaine que l’on visite en coup de vent.

Certes, c’est pas très glamour d’extérieur, mais derrière les murs il y a la convivialité, et ça, c’est l’essentiel lorsque l’on parle de vin.

ET si vous découvriez aussi, tant que vous êtes là, l’Absinthe et ses secrets ?

Surtout, le plus important, le mensonge d’état, aussi énorme que celui des armes de destruction massives inventé pour déclencher la guerre en Irak qui a conduit à l’interdiction totale (et parfaitement injuste) de la fée verte.

Non, l’absinthe ne rend pas fou, non Vincent Van Gogh ne s’est pas tranché l’oreille dans une crise d’éthylisme liée à l’Absinthe, bref, osez faire le chemin et redécouvrez cette boisson aux fonctions médicinales inventées par des mamies et dont il y a tant de choses à dire…

Pour une découverte de l’histoire de l’Absinthe à Pontarlier :

le musée de l’Absinthe

2, Place d’Arçon

25300 Pontarlier

Tél + 33 3 81 38 82 11

Une fois instruits, allez donc visiter et déguster l’Absinthe, ainsi qu’une gamme importante de produits à :

la Distillerie Pernot  ( juste à la sortie de Pontarlier)

18-20, Le frambourg

25300 La Cluse-Et-Mijoux

Tél+33 3 81 39 04 28

http://www.emilepernot.fr/

 

Si vous avez des envies de découvertes de la nouvelle génération de distillateurs et de leurs produits prenez le temps de découvrir :

la distillerie artisanale Marguet-Champreux

40, Grande Rue

25560 Dompierre Les Tilleuls

Tél + 33 6 86 16 23 34

Vous aurez aussi appris que l’Absinthe est venue de Suisse, du Val de Travers pour être précis.

Faites un saut à la Maison de l’Absinthe en Suisse :

10, Grande Rue

2112 Mötiers Suisse

Tél + 41 32 860 10 00

A l’étage un fabuleux musée vivant de l’absinthe et de sa vie clandestine pendant près d’un siècle, au rez-de-chaussée vous pourrez déguster toutes les productions déclarées de Suisse. Prudent sur la route quand même. Demandez donc au comptoir le chemin de la promenade vers la fontaine à Absinthe, c’est vivifiant.

Plus d’informations, plus d’adresses :

La Route de l’Absinthe http://www.routedelabsinthe.com/fr

Comité Interprofessionnel des Vins du Jura (CIVJ) http://www.jura-vins.com/

Recent Posts

Leave a Comment

0