In Gin, Les spiritueux

Non, il ne s’agit pas d’une coquille, vous avez bien lu Gin et pas Gilles. Et non, on ne flambe pas le Gille à l’orange, même le mardi gras, cela ne se fait pas.

Le tsunami du Gin est en train de passer doucement, on marche sur l’estran et on compte les plantages monumentaux de certaines étiquettes opportunistes. Mais là où beaucoup se sont perdus en route, abandonnant toutes velléités de fortunes, certains osent encore, avec pas mal d’intelligence et de sens de l’à-propos. C’est le cas de cette création récente : Gin de Binche.

Alors que les dernières soumonces viennent de s’éteindre dans la cité de Marie de Hongrie, l’attente est à son comble. Les premiers coups de caisse claire résonneront vers 4h30 dans les petites rues de la cité blottie derrière ses remparts séculaires dans quelques jours, histoire de célébrer une fois de plus la fin prochaine de l’hiver et l’entrée en Carême. Les Gilles par tradition boivent du champagne pour marquer le coup, histoire de partir d’un bon pied pour cette journée cruciale. Mais les « rwétants » qui, par principe n’ont rien à dire, pourront à partir de cette année se mettre autre chose dans le gosier : un gin aux parfums d’orange sanguine, mais pas que, on y trouve, dans le désordre, du houblon en fleur, de la lavande, de l’hysope, du carvi et j’en passe et des meilleures. Bon, d’accord, je brode un peu autour du carnaval, parce que c’est de saison et que je suis un afficionado, mais vous pourrez en boire toute l’année, soyez sans craintes.

Pour être tout à fait honnête, le mardi gras ne sera pas, à mon sens, le moment le plus propice à la découverte de cette cuvée élaborée par la distillerie de Biercée de main de maître. Petit conseil : le Gin de qualité, n’a pas forcément besoin d’être servi glacé, il se déguste aussi très bien seul, comme une eau de vie de qualité pour profiter pleinement de ses arômes subtils. Et puis, dans la foulée, pour le savourer autrement, découvrez l’Arnhon, créé par les frères Arnaud et John Leroy : 5cl de Gin de Binche et 12 cl de Ruffus brut bien frais, un zeste d’orange pour garnir et parfumer le bord du verre et le bonheur est garanti !

En attendant, bon carnaval à tous, de Binche, d’Eupen ou d’ailleurs.

 

Plus d’infos, où le trouver, le prix : www.gindebinche.be

Recent Posts

Leave a Comment

0