In Restaurants

Feuille et trébuchet

Une feuille, c’est un couteau de boucher, oui, je sais c’est aussi un truc qui pousse sur les arbre ou un machin blanc que l’écrivain se doit de remplir sans s’angoisser…

Hors donc en ce temps-là, je m’en allais trottinant sur les chemins de traverses brabançons wallons. Mon rendez-vous du jour se situait dans ce lieu au nom étrange. Feuille, je voyais vaguement. Trébuchet, à part une mythique boîte de nuit des bords de la Nationale 4, je voyais moins.

Je gare, et je me bouscule. Par chance j’étais réveillé ce jour-là. Même en ayant froid, nul besoin de, sur moi, remonter le drap. Je tire la bobinette, la chevillette choit. Et j’entre. A ma droite une petite salle, avec un comptoir. A ma gauche une petite salle peuplée de trois tables, et un couloir qui donne sur un troisième espace lumineux puisqu’il fait face au jardin où il fera bon se poser lorsque la saison sera venue.

A cette table où nous étions trois, cette blonde sculpturale aux yeux céruléens, notre cicérone du jour et moi, il nous a été proposé un joli défilé de spécialités. Le chef s’éclate et nous avons un sourire un rien, en cherchant bien, idiot. Pour se mettre en route, un velouté de champignons et un risotto de choux fleur. Ensuite, le cœur de ris de veau crousti-fondant est juste une tuerie. Et je n’écris pas cela parce que nous sommes dans le Brabant. C’est juste la réalité. Je connais bien des « gastros » ou prétendus tels qui pourraient demander à venir prendre des leçons de cuisson auprès du chef. Comme plat, le patron nous a proposé une de ses pépites. Une entrecôte de bœuf du Limbourg, maturée 5 semaines. Pas un truc à la mode, juste un coup de foudre. Parfaitement mis en valeur par une cuisson exceptionnelle. Le genre de truc qui crée le silence béat. Comme accompagnement une béarnaise de folaïe, de la purée, ou des pommes de terre frites en peau. A la carte, ce plat est tarifé 26 euros, ce qui est ridiculement bas. Foncez avant qu’il ne s’en rende compte, dans les environs, la totalité des collègues cogne allègrement plus haut pour des viandes par forcément identiques…La carte des vins vaut aussi le détour. Bref, si vous n’en faites pas une de vos adresses de référence, c’est que vous êtes domicilié trop loin. C’est bête.

 

Feuille et Couperet

2, chemin du pauvre diable – 1300 Wavre

Tél 010/24 14 40

www.feuille-et-couperet.be

Recommended Posts

Leave a Comment

0