Il suffit de lever un peu les yeux pour se rendre compte que notre chape de grisaille annuelle est de retour, il n’y a pas de doute, l’hiver est à nos portes. C’est le moment de s’entraîner doucettement à trouver de belles combinaisons entre les solides et les liquides. Ça tombe bien, j’ai un super plan pour vous…

Vous ne le savez probablement pas, mais l’Irlande, mais si vous voyez où cela se trouve. Les lacs du Connemara, The Dubliners, Bobby Sand, U2, Dolores O’Riordan, le musée de la bière et j’en passe et des meilleures, les ballades en roulotte tiréee par un gentil canasson, la lande écrasée sous le vent. Ça va comme ça, vous situez ?

Bon, écrivais-je avant de m’interrompre moi-même assez brutalement, l’Irlande est aussi un très gros producteur d’huîtres de qualité. C’est aussi l’endroit où quelques très grands noms de l’ostréiculture font « pousser » leurs huîtres, parfois même d’AOP française. Pour faire simple, les « naissains » c’est-à-dire les bébés huîtres sont récoltés le long du littoral français. Puis ils partent en pension sur les côtes de la Verte Erin, parce que l’eau y est plus propre, plus froide, plus agitée et qu’In Fine, cela donne des chairs plus charnues. Et puis, une fois bien matures, elles retournent en France où elles sont « terminées » quelques semaines. Donc, si vous voulez allez un poil plus vite, offrez-vous des irlandaises en direct, on évite pas mal de transports.

Et pour accompagner les huîtres, il y a bien entendu le champagne, sous sa forme vive, jeune, acidulée, où un vin blanc sec, la liste est longue, ou encore une bière. Oui, vous avez bien lu, une cervoise. Pas tiède, mais pas glacée non plus. Les beer-geeks connaissent les oyster-stouts, dans lesquels parfois, on ajoute même des coquilles d’huîtres lors du brassage. Je vous rassure tout est bien filtré, vous ne risquez rien. Mais un peu moins extrême et toujours local, il n’y a rien de tel qu’une bonne Guinness, servie dans un verre à vin, pour accompagner les huîtres d’Irlande. C’est un mariage parfait pour ne pas écrire LE mariage parfait. Oui, je sais, pour les humains cela fait peur, mais là c’est juste pour rendre nos papilles heureuses, c’est donc pensable. N’oubliez pas de ne pas servir la bière trop froide, tout comme les huîtres d’ailleurs, la glace pilée ne sert à rien si ce n’est à créer de l’eau froide…

Les huîtres d’Irlande chez vos écaillers, la Guinness, un peu partout…

Recent Posts

Leave a Comment

0