Chers auditrices, teurs, belges, belges, chère Maria reine de la grosse carotte, Hello Elo, chère Pascale Sapience, à tous présents et à venir, Salut !

 

JE dois d’abord, chère Maria, chère Elodie, vous remercier pour ce choix de sujet. Oui, car d’habitude j’ai une légère tendance à faire mon indépendant et à me plaindre d’avoir du travail, et d’être face à un sujet difficile, alors que là, c’est du nannan, du flan, du foie gras, du gâteau carrément. Car, s’il est bien un truc facile et évident c’est de ne pas grossir durant les fêtes. Moyennant quelques petits aménagements bien entendu.

Pour commencer, je voudrais avoir une pensée émue pour notre Roi qui est bien embêté dans ses préparatifs de réveillon, alors que toute la famille est réunie, même la jeune princesse Elizabeth rentre de son collège britannique. Tout le monde était peinard au palais de Laeken avant hier soir, réunis en famille pour regarder L’Amour est dans le Pré dernière de la saison. Et là, bardaff, l’embardée, v’la ti pas que Charlie à tape sa dem et que personne n’a plus le temps de regarder Sandrine. Cela ne vous semble peut-être rien, mais notre patronne bien aimée ça lui a fichu un sacré coup, la preuve, elle déprime dans son coin depuis ce matin et c’est Maria, la mère courage de la radio qui occupe le fauteuil aujourd’hui. Je dis mère courage, parce qu’elle est sur le pont depuis le craquement de l’aube et qu’elle s’est déjà tapé Julien Lapraille et sa grosse carotte ce matin avant de me subir cet après-midi, j’espère que ce soir elle ne travaille pas avec Jean-Marie Bigard parce que sinon on va la perdre. Mais j’en reviens à mon mouton, voilà déjà une bonne façon de ne pas grossir pendant les fêtes, tant pour notre souverain et sa famille que pour Maria. Il suffit de bosser comme des dingues et hop, on zappe les kilocalories. Je ne vous parle même pas des présidents de partis ou des membres des cabinets qui viennent de perdre leurs emplois et ça c’est moins drôle, surtout pour ceux qui ne sont pas recasables dans la fonction publique. Et même si père Emmanuel le dit, il ne suffit parfois pas de traverser la rue pour trouver du travail. Remarquez que l’exercice, parfois, pourrait faire maigrir et traverser la rue, c’est marcher, donc utiliser des calories et donc ne pas grossir à tout le moins. Voilà comment on tient un look de jeune premier.

A part ça, pour ne pas se retrouver face aux ravages des lessives tournées trop chaud et avec des vêtements qui ont perdu deux tailles dès l’Epiphanie, c’est simple. Activez vous pendant les fêtes, donnez de votre temps à ceux qui en ont besoin, partagez votre table avec une famille qui n’en a pas les moyens, vous aurez un peu moins à manger, mais le cœur bien rempli, donc la tête aussi et cela entraîne une sensation de sasiété évidente. Bon, ce n’est pas à la portée de tout le monde, alors il y a quelques petits trucs à appliquer super faciles et bons pour la santé. Tout d’abord ne mangez que du vrai, je veux dire par là, pas de produits light, pas d’erzatz, pas de faux. Toutes ces cochoncetés sont remplies de graisses genre huile de palme et autres extraits de champignons. Prenez du foie-gras de Wallonie, pas du faux-gras fabriqué on ne sais où dans des conditions non respectueuses des humains. Il ne faut pas sombrer dans la light folie c’est dangereux pour la santé. Idem pour vos viandes, pas de Dinde, une fausse tradition importée d’Amérique, comme le volatile d’ailleurs. La dinde est la poubelle de la basse-cour, même si je connais quelques dindes qui sont plutôt jolies à regarder, mais je m’égare, #onsecalmedoucementbijou houuuuuuuu. Puis ensuite évitez la crème et les crèmes d’amandes, de soja, de noisettes et autres ignominies. Un produit de qualité se suffit à lui-même. Un fromage avec une seule sorte de pain, de qualité, et puis une seule buche par personne, avec crème au beurre. Evitez la buche glacée, c’est mauvais pour la digestion.

Le problème n’étant pas autour d’une seule soirée, mais bien dans les familles recomposées où l’on étale les diners et les occasions durant une dizaine de jours, là, c’est plus douloureux. Privilégiez par exemple une biche à la ficelle plutôt qu’une escalope à la parmigiana gratinée, avec pâtes. Préférez quelques huitres à une grosses salade de tomates à la feta. Ce n’est la saison d’aucun de ces produits. Mangez local, de saison, de proximité, cela change déjà tout, ne privilégiez pas la palatabilité a tout prix, c’est parfois un peu lourd. Trois raclettes par semaines, c’est parfois rigolo mais c’est surtout très pénible à digérer. Ne mélangez pas les boissons, privilégiez les bulles, leur acidité naturelle favorise l’élimination des graisses.

Et puis, en conclusion, de grâce, par pitié, je vous en implore : pas de cure detox en janvier. Votre corps n’est qu’une machine à détoxifier, cela devrait faire l’affaire.

Recent Posts

Leave a Comment

0