In La bière

Quel boulet !

Boire et manger sont deux des mamelles de l’hédonisme. Mais c’est souvent la foire d’empoigne pour les combinaisons.

C’est toujours la même histoire : quelles sont les règles pour les accords boissons et mets ? Comment fait-on pour ne pas se tromper ?

C’est assez simple, il y a quelques règles de base qui, si l’on s’y tient, facilitent la vie. Non pas que l’on vive plus mal lorsque l’on se fout d’assortir les solides et les liquides, mais plutôt que l’on vive mieux lorsque c’est bien fait. C’est le coup classique du beau repas familial où lorsque le top plat arrive à table, il est bizarrement bof parce qu’il est mal appareillé. Pourtant, comme on le dit bêtement à la télé, il était « aérien, croquant, croustillant ».

C’est, partant d’un tel constat, que Ludovic Dethier s’est lancé un défi : Pourquoi ne pas créer une bière pour les boulets ?  Surtout s’il s’agit de ceux de Marie de la rue de la Grande Bèche., à une idée : ce mode de vie local baigne souvent dans une sauce assez sucrée. Le genre de truc qui casse un vin ou une bière aussi surement que la mère de toutes les bombes casse l’entrée d’une grotte. Il crée grâce à l’aide de Brassezvous, micro brasseur local produisant sur mesure. Et là, c’est « carton plein ». La bière est marquée par un retour un poil amer en fin de bouche, et face au sucré de la sauce, cela crée un équilibre en finesse.

Les saveurs explosent et l’ensemble s’en sort vachement plus léger. Comble de bonheur, notre homme à la riche idée de commercialiser des boulets sous vide pour accompagner la bière et vous permettre de réaliser la combinaison même loin de l’ombre du palais épiscopal.

 

Infos : 0497/02.77.53 ou www.oops-food.be ou ludo@oops-food.be

Recommended Posts
Showing 2 comments
  • Jim
    Répondre

    J’en ai débusqué quatre!!!! (PoKéMoN.. «Gotta catch them all»)
    Une a été dégustée et, en effet, cette bière est parfaite.
    J’aimerai désormais qu’elle soit embouteillée dans un format partage type 75 cl (2440 bouteilles 33cl ≤ 1073 bouteilles 75 cl * minimum 2 personnes en règle générale)
    Croyez-vous qu’il pourrait être intéressant de les laisser évoluer en bouteille -à l’instar de l’Orval- durant une année, ou plus?

    • Eric Boschman
      Répondre

      Bonjour,

      à propos de cette bière, j’a posé la même remarque que vous, mais il ne semble pas que cela soit à l’ordre du jour pour eux à l’heure actuelle. Il faut bien dire que le projet est à ses débuts et qu’il faudra encore un peu de temps pour que les choses prennent leur envol. En attendant, c’est vachement bon et c’est déjà pas mal 😉 Belle journée et merci de me suivre et de me lire.

Leave a Comment

0