Les bières de Noël sont une réalité historique. Il était de tradition, anciennement, chez les brasseurs de ne produire qu’au printemps et en automne pour des questions de coût et de conservation des brassins. Et donc, le dernier brassin de l’automne était celui où logiquement on vidait les tiroirs à épices de la brasserie et l’on torréfiait le malt un peu plus fort que d’habitude afin de lui donner une saveur plus chaleureuse. Cette bière particulière était donc prête dès fin novembre et présentée pour les festivités de Noël.

Aujourd’hui la tradition perdure et c’est donc pour cela qu’une fois de plus, je risque mon foie pour vos papilles.

Mode d’emploi 

Nous prenons le parti de vous donner bien entendu le nom de la bière et de la brasserie mais nous n’indiquons ni son prix ni le point de vente car l’un et l’autre sont variables en fonction de vos régions de résidence. Bonnes dégustations !

Diôle de Noël – 9.5%

Brasserie des carrières

16/20

Au nez, écorce d’orange et réglisse. La robe est rousse tirant vers le rouge. En bouche on retrouve nettement cette note de réglisse avec une amertume très légère, c’est relativement riche mais sans être lourd.


La Spirine – 7%

L’Herbièriste

15/20

Il ne s’agit bien entendu pas d’une bière de Noël, mais bien entendu d’une cuvée pour le 02 janvier, une fois que cette période de crise de foie sera enfin derrière nous, je n’ai pas pu résister. Une fois encore la surprise est totale. La bière est légèrement ambrée, le parfum de reine des près est très nette dans cette bière au seigle. J’aime la bouche plutôt ronde, bien sèche, c’est joliment fait.


Gauloise Christmas – 8.1%

Brasserie du Bocq

14/20

On est sur une robe assez dense, plutôt rouge. Au nez les notes de malt sont bien présentes avec une touche de pain qui lève. En bouche, c’est très doux, le genre de bière qu’on a envie de boire devant un feu ouvert en mangeant quelques desserts de saison.


Tournay de Noël – 8.2%

Brasserie du Cazeau

17/20

La robe est très foncée, tirant sur des notes café. Au nez, on retrouve la même chose, des notes café, caramel, des touches de torréfaction bien claires. En bouche, c’est très rond avec une fin sur l’amertume. Dans la lignée habituelle des produits de la brasserie du Cazeau.


Fagnes Christmas – 8,5%

Brasserie des Fagnes

12/20

Robe rouge pâle, la mousse est très légère avec des grosses bulles. Le nez assez fermé, pas assez expressif au départ. La bouche est un peu anisée, très lisse, assez légère somme toute pour une bière qui tire à 8.5%.

Quintine de Noël – 7.8%

Brasserie des Légendes

16/20

Il s’agit d’une rousse, presque rouge de Noël. La mousse est crémeuse de couleur beige, le nez est très rond, plutôt fruité mais une belle touche épicée. La bouche est marquée par une jolie amertume. Une trame acidulée avec une belle rondeur tout autour. À consommer de préférence à t° de cave avec quelques amis en écoutant tomber les flocons.


Corsendonk Christmas Ale – 8.1%

Brasserie du Bocq

17/20

La plus wallone des bières flamandes présente une robe très soutenue à mi-chemin entre une rouge et un porter, la mousse est très consistante et aérée. Au nez, on est entre badiane, cannelle et poivre. En bouche, c’est suave avec une belle amertume, assez crémeux, très conforme à l’idée que je me fais d’une bière de Noël.


Christmas Tongerlo 7%

Brasserie Haacht

16/20

La Tongerlo est une ambrée, sa mousse très claire est très stable. Au nez des arômes d’abricots secs, d’épices très douces. La bouche est très mousseuse avec un peu de sécheresse en fin, le tout couronné par une belle amertume


La Corne d’hiver – 12%

Brasserie La Corne du Bois des Pendus

14/20

Le nez est très marqué par des notes boisées, café, caramel et vanille. La robe est une ambrée tirant vers le roux avec une mousse compacte. En bouche c’est très rond, très chaleureux, plutôt riche avec une jolie finale équilibrée.


Enghien Noël triple blonde – 9%

Brasserie d’Enghien

13/20

Le nez est discret, pas trop épicé, avec le côté écorce de grain, d’agrumes et probablement de la coriandre. En bouche, c’est crémeux, voluptueux, belle blonde plutôt sculpturale avec une fin en amertume.

Gordon Xmas – 8.8%

Brasserie John Martin

16/20

C’est probablement mon premier souvenir lié à la bière, dans le bistrot de mon village il y avait des affichettes ventant cette cuvée. Il m’en a fallu des années pour comprendre ce que signifiait Xmas… À la dégustation, la Xmas d’aujourd’hui est assez sucrée et épicée, avec une petite note d’amertume pour relever les choses en fin de bouche.


B.R. Noël Magerotte – 8.5%

Brasserie Demanez

19/20

Ça c’est carrément de la bombe ! Magnifique de complexité, légère, en finesse, avec des notes épicées qui se présentent autour d’une structure acidulée. La fin de bouche est sèche, ce qui lui confère encore un peu plus de délicatesse. Un vrai cadeau de Noël à mettre entre toutes les bûches.


Expérience Brune de Noël – 9%

Brasserie du Pays Noir

18/20

Je ne sais pas s’il est utile de parler d’expérience tant cette cuvée est aboutie et originale. D’autant que dans la gamme il y a aussi une blonde qui m’a moins convaincu tant elle est profilée comme une IPA. Bref, revenons à mon coup de cœur. C’est rouge foncé, avec de belles touches épicées, une structure en bouche plutôt ronde mais sans lourdeur. Bref, une bière à boire en prenant le temps, mais sans en faire des caisses et des caisses hein.


Cuvée Meilleurs Vœux-7,3%

Brasserie de la Rulles

18/20

Parfois, la Gaume, cela pourrait paraître un peu loin, mais franchement, une fois que l’on a dégusté une bière comme celle-ci, on se sent pousser des envies de migration aux confins du royaume. C’est juste parfait, que dire d’autre. Tout y est, et dans le bon ordre. La maîtrise est totale, et la bière est simplement époustouflante. C’est vraiment bon tout plein.


Bière de Noël-7%

Brasserie Val-Dieu

17/20

Je sais, vous allez penser que si une bière d’abbaye dites de Noël n’est pas une réussite, c’est à désespérer des édifices du genre. Rassurez-vous, ce n’est pas encore pour cette fois, car c’est une bien jolie chose que voilà. Plutôt en retenue au départ, on sent bien les chevaux sous le capot, mais maîtrisés. Avec un peu de temps et de température à la hausse, les arômes se libèrent et c’est la fête. La bouche est toute souple, bien équilibrée et légère. À redécouvrir d’urgence.


Christmas-10,5%

Gouden Carolus

16/20

Une bière spéciale pas comme les autres, 3 houblons et 6 épices confèrent à l’ensemble un profil aromatique des plus originaux dominé par un côté un peu suret qui reste présent jusqu’après la dégustation. Il s’agit d’une bière ronde, chaleureuse, pleine de caractère aussi. Bref, une bière qui ne laisse personne indifférent.


Cuvée de Noël – 9%

Brasserie Saint Feuillien

16/20

L’habillage ne trompe pas, cette bière est définitivement archétypale de la catégorie. C’est une bière de Noël tout à fait classique, du moins de l’idée que je m’en fais. Avec une petite frustration à propos de la bouche que j’aurais aimé plus sèche. Mais bon, cela ne concerne que moi hein.

Recent Posts

Leave a Comment

0