In Restaurants

Ou Zara ou Yves St Laurent

La restauration vit une profonde mutation, et c’est rien de le dire.

Ces derniers temps, les actualités ont raisonné de nombreuses annonces de fermeture plus ou moins volontaires de restaurant à travers le Royaume.

Que se passe-t-il ? le Belge aimerait-il moins la table ? deviendrait-il Hollandais petit à petit voir britannique, ce qui serait encore pire.

Que nenni, je vous rassure tout de suite. La crise économique même à ce qu’il y paraît, nous en sommes sortis, à laisser des traces profondes dans notre société.

Le laminage systématique de la classe moyenne se fait sentir aussi dans la restauration.

Force est de constater que le restau moyen visant vers le gastro ne survit quand rognant un peu plus chaque jour sur ses marges.

Dans le haut de gamme, ce n’est pas la fête non plus, la fermeture prochaine annoncée de Hertog Jan sous une série de prétextes plus ou moins solides, est surtout due à un vrai problème économique. Et que ce genre d’endroit où le couvert tourne entre 300 et 400 € ne se remplit plus comme avant, même en plandre.

Une fois que la mode est passée et que les foodistas ont rempli leurs instagram, les clients que l’on voit régulièrement càd ceux qui rapportent, se font de plus en plus rares.

Bref tout ça pour dire que le monde change et que le petite restau moyen d’il y a 10 ans devient de plus en plus souvent un bar à vin où l’on mange correctement et que le restau à prétention gastronomique s’engage sur un chemin chargé d’épines dont la moindre n’est pas d’assurer un rapport prix/plaisir hors normes à ses clients.

Ce n’est qu’un constat, pas une prophétie mais quand un temple des saveurs ferme ses portes, c’est toujours un mode qui disparaît.

Le 12 mars prochain, le Barbizon à notre dame au bois fermera ses portes du moins sous sa forme actuelle. Ouvert en 1958 par Jacques Deluc, il a connu la gloire comme Relais et Châteaux dotés de 2 étoiles au Michelin. On y mange toujours superbement, l’équipe de salle est en place depuis plus de 30 ans, il y a des nappes sur les tables et pas de betteraves ni d’hommage au jambon beurre à la carte, c’est bien bête parce que franchement si c’est ça qui fait la durée d’un restaurant nous ne méritons guère mieux que les néo-cantines au décor glacial qui hantent nos villes actuellement.

Foncez donc dégustez le foie gras maison et le homard en chemise, deux des classiques de la maison, histoire d’inventer de beaux souvenirs à vos papilles.

 

 

Barbizon

Welriekendedreef 95 – 3090 Overijse
02 657 04 62

http://www.barbizon.be

Recent Posts
Comments
  • daix colette
    Répondre

    Bonsoir,

    Je suis entièrement d’accord avec votre article concernant les restos gastronomiques,j’aime mieux n’aller qu’une ou deux fois par an dans un excellent restaurant que plusieurs fois dans des autres.
    Nous allons ,surtout,à L’Essentiel,à Temploux,et nous en sortons toujours ,heureux, charmés par l’accueil et par les menus
    Je suppose que vous connaissez ce restaurant,et puis-je me permettre de demander votre avis?
    Au plaisir de vous lire

    Colette

Leave a Comment

0