Boire un petit coup c’est agréable…

Boire un petit coup c’est doux, mais il ne faut pas oublier de lui adjoindre un truc à manger, c’est meilleur encore.

La bière :

Créée en 2009, la brasserie s’est installée ensuite dans l’ancienne ferme du Hanneton à Boussu. La brasserie Deseveaux est une entreprise familiale qui prête une attention toute particulière au développement durable et à l’économie locale.

L’eau de brassage est puisée au cœur de la Vallée du Hanneton ce qui confère un caractère particulier aux productions maison. Les matières premières ont été sélectionnées pour la durabilité de leur production agricole et, bien entendu pour leurs apports à la bière. Les bières sont brassées sans épices pour exprimer au maximum le potentiel des matières premières. Voilà un programme alléchant.

La Sarazen de Noël est dense, foncée tirant vers le rouge, comme il se doit, avec une belle acidité, une touche de réglisse et une belle complexité aromatique.

Le camembert de chèvre :

Etrangement, le nom camembert n’est pas protégé. L’appellation est protégée, mais pas le nom. Donc, il est tout à fait légal de produire du camembert de chèvre. Ce qui signifie dans notre inconscient collectif que nous nous attendons à découvrir un fromage à croûte fleurie uniforme et la pâte moelleuse.

Cette pâte ne sera pas jaune et élastique comme celle du camembert de vache parce que le lait de chèvre est pauvre en lactose, ce qui explique son manque de couleur. Cela n’empêche pas, lorsqu’il est bien travaillé, que le fromage propose une pâte moelleuse, crémeuse presque. La croûte, lorsqu’elle est bien mûre, présente des arômes de champignon de couche, avec une pointe de noisettes fraiches.

Celui du jour provient de la fromagerie Saint Octave à Saint Gilles, il s’agit d’une production belge, artisanale.

La combinaison :

Le fromage, au top de sa forme, fond en bouche. Une belle acidité comme colonne vertébrale, avec le gras du lait qui enrobe l’ensemble.

Le fromage prend toute la bouche dès le milieu du palais. La bière ajoute la note des céréales à l’ensemble, son acidité rafraîchit bien la bouche en coupant un peu le gras, mais la puissance de la cuvée n’écrase jamais le fromage, elle le souligne clairement.

C’est du bonheur tout simplement, essayer ce mariage c’est forcément l’adopter.

Recent Posts

Leave a Comment

0